Un PC pour jouer, un Mac pour le reste : Mon avis à propos du Asus GL742VW

Les utilisateurs de Mac le savent comme moi, un Mac n’est pas fait pour le jeu. Que ce soit au niveau du Hardware ou du Software, un PC sera indispensable pour jouer confortablement et accéder à tous les jeux disponibles sur le marché.

En effet, le catalogue de jeux sur Mac tend à s’enrichir de plus en plus, et ce de plus en plus rapidement ces dernières années, mais vous n’aurez pas accès aux derniers jeux et il faudra patienter plusieurs mois voire plusieurs années pour voir votre jeu favori porté sur Mac.

A l’époque, j’ai testé fut un temps via BootCamp (l’utilitaire qui permet d’installer nativement Windows sur son Mac et de l’utiliser pleinement) le jeu sur les Mac (MacBook Pro 17’’ Core2Duo, iMac Core i3…). C’était faisable, pour des jeux ne nécessitant pas une quantité énorme de ressources ou des jeux un peu anciens, mais ce n’était parfois pas le top au niveau de la reconnaissance des joystick ou des contrôles clavier. A côté de ça je n’ai pas eu de problèmes niveau reconnaissances des pilotes du Mac. Tout cela dans le but de n’utiliser qu’une seule machine (très) polyvalente.

Cependant, même pour un joueur occasionnel, pour jouer correctement, un PC est indispensable. Comme je l’ai dit, pour avoir accès à TOUS les jeux sans avoir à réfléchir, mais également pour disposer d’ordinateurs performants pour faire tourner les derniers jeux dans des résolutions très hautes sans faire chuter le FPS.

L’avantage des PC : la fourchette du budget très large. Selon moi, des PC pour jouer sont disponibles dès 500/600€ pour atteindre les 4000/5000€ (voire plus !) sur des machines aux performances colossales…

On dit toujours que les Mac sont plus chers que les PC, c’est faux. Ca peut le paraitre mais selon moi, ce n’est pas forcément le cas. Un Mac est cher mais c’est un excellent investissement, qui durera sur le long terme, je pense notamment aux batteries des Mac portables qui tiennent des heures même après un ou deux ans d’utilisation, contrairement aux PC qui trois à six mois plus tard ne tiennent plus qu’une à deux heures. Investissement également sur la qualité brute du produit, design, software… les utilisateurs le savent et ce n’est plus à prouver.

Cependant niveau composants et puissance, un Mac est en retrait pour jouer correctement. Pas pour de grosses applications professionnelles, du montage vidéo, etc. mais pour les jeux récents, oui. D’autant plus que dans ce cadre là, le ratio prix/puissance du Mac est totalement déséquilibré contrairement au monde du PC, où la puissance est accessible à des prix plus raisonnables.

En tant que joueur ‘’moyen’’, j’ai donc décidé de tester cet Asus GL742VW-TY134T (pour faire simple), disponible à la Fnac. Pourquoi celui-ci ?

Ce n’est pas un monstre de puissance, mais il est disponible à un prix correct, 999€ voire 799€ souvent en promo dans certaines enseignes. J’étais à la recherche du meilleur compromis prix/puissance relatif à mon utilisation, et je me suis intéressé de plus près à sa configuration très correcte : Quad Core Skylake i5-6300HQ 2.3GHz, 8Go de RAM extensible à 16Go, 1To 7200tr/min, carte graphique Nvidia GTX 960M. L’écran brillant de 17,3’’ n’a pas une résolution de folie, 1600×900, et pas de SSD mais ce n’est pas rédhibitoire d’autant plus qu’un SSD pourra être ajouté à l’avenir, contrairement au Mac où tout est soudé et qui ne permet plus aucune évolution (dommage, à l’époque c’était le cas). Ajoutons à cela lecteur de carte SD, clavier rétroéclairé, et le tour est joué.

Une configuration à la limite modeste face aux derniers PC 32Go de RAM, Core i7, etc… mais avec un prix également modeste. A quoi bon bénéficier d’une puissance énorme si elle n’est pas exploitée par votre utilisation, par vos jeux vidéos favoris ?

J’ai donc pu faire tourner parfaitement Flight Simulator X, qui est un peu mon « Benchmark » à moi, car j’ai joué à ce jeu (et ses lourds add-ons comme REX) sur pas mal d’ordis et je n’ai jamais pu en profiter correctement, ici c’est fluide, avec un FPS très correct en 1600×900 et les paramètres au maximum. Ont très bien tourné également Battlefield 3, 4, Battlefield 1 en ultra, X-Plane, COD4 MW… Il permet de faire tourner correctement quasiment tous les jeux aux paramètres maximum ou dans certains cas légèrement diminués. Il faut dire que la résolution « basse » de l’écran aide à préserver les ressources du PC. Sur un écran externe, les résultats sont corrects en full HD pour la plupart des jeux, beaucoup moins en 2560. Ces résolutions appartiennent aux PC plus chers à 1800/2500€ et plus.

Je suis donc satisfait de ce PC Asus, au design « gaming » avec un châssis épais taillé pour le jeu (moins quand même que les modèles les plus spécialisés) et une grosse grille d’aération sur le côté gauche qui permet un excellent refroidissement du PC. Le clavier chiclet est confortable, le rétro-éclairage est réglable sur trois niveaux. Le son est plutôt bon et le volume maximum est correct. Petit détail : le logo Asus « Republic of gamers » au dos de l’écran est éclairé. Le design est donc clairement orienté gaming, mais n’est pas trop envahissant et reste de ce fait assez discret, passe-partout, et je trouve que c’est une excellente chose. Le seul point négatif est donc selon moi l’écran, sa résolution « basse », sa qualité globale et ses faibles angles de vue. Personnellement, et au vu du prix, je trouve que c’est suffisant, d’autant plus que les couleurs sont bonnes, mais c’est, évidemment, bien mieux si vous avez la possibilité de jouer sur un écran externe de haute qualité. Le choc vient surtout lorsque je repasse sur le magnifique écran du MacBook Pro. C’est là qu’on réalise la qualité (très) moyenne de la plupart des PC.

Je suis toujours étonné par les PC mis en avant dans certaines enseignes ou présentés aux acheteurs peu initiés par des vendeurs parfois peu scrupuleux, qui comprennent souvent une configuration déséquilibrée pour maintenir un prix (très) attractif. Je pense notamment aux PC sous puissants, comme ceux dotés de puce Celeron par exemple, qui sont dépassés selon moi depuis belle lurette, même pour une utilisation bureautique très basique. Cela se voit de moins en moins dans les magasins (plus sur internet) du fait de l’évolution du monde des nouvelles technologies qui requière toujours plus de puissance.

Il est donc aujourd’hui plus difficile d’afficher des PC aux configurations très déséquilibrées puisqu’ils sont très pénibles à utiliser au quotidien, mais il en existe encore sur le marché. Pour avoir utilisé des Netbooks (Atom, Celeron) qui ont quasiment disparu des marchés, et des PC déjà sous puissants à l’époque (Celeron,1Go de RAM, Intel GMA sur des systèmes lourds comme Windows Vista par exemple), j’ai pu me rendre compte de l’inconfort qui s’offre dès la première utilisation au client. Aujourd’hui c’est moins le cas grâce, bien évidemment à Windows 10, plus léger (et encore), mais également aux configurations disponibles qui sont globalement plus correctes, 4Go de RAM sont souvent proposés, et c’est aujourd’hui le minimum pour avoir une expérience utilisateur convenable (et je ne parle pas ici du jeu). Certes, tout cela permet l’accès à l’informatique à des prix de plus en plus avantageux (300€, parfois moins), mais je trouve que c’est souvent au détriment de l’accès lui-même qui sera de suite biaisé par ce manque de confort.

C’est pourquoi il faut (sauf si votre budget permet d’accéder à des puissances folles) toujours bien évaluer ses besoins, son utilisation, que ce soit à l’heure actuelle mais également à l’avenir, d’autant plus si c’est un matériel que l’on souhaite conserver plusieurs années, en tenant compte aussi de l’évolutivité de la machine pour pouvoir le cas échéant l’améliorer.

Après avoir essayé différentes configurations (Bootcamp, windows comme machine principale, etc…) j’ai donc décidé d’utiliser un PC et un Mac de manière complémentaire, pour profiter des avantages de chacun des deux mondes, sans subir les inconvénients qui leur sont propres (surtout chez Windows !).

Et l’obsolescence programmée dans tout ça… ? Vaste débat…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *