Samsung Galaxy S8 : Est-il à la hauteur ?

La sortie du Samsung Galaxy S8 est l’occasion pour moi de vous donner mon avis sur le nouveau flagship de la marque coréenne. Un test complet du mobile est disponible sur la Fredzone.

Pour l’heure, j’utilise toujours un iPhone 6s Plus que je dispose depuis un an. J’ai bien sûr été tenté par l’iPhone 7s Plus mais j’ai préféré, après réflexion, attendre 2017 et les nouveaux modèles de la marque à la pomme.

Selon moi, ce qui est le plus intéressant sur le 7s Plus, c’est son double capteur photo innovant. Hormis cela, rien ne m’a motivé à l’acquérir. Pas de vraie révolution. C’est pourquoi j’ai gardé le 6s Plus qui conserve des qualités photo et vidéo remarquables, notamment grâce à son stabilisateur optique intégré.

Le format idéal de la phablette

Auparavant, j’avais longuement hésité entre les deux formats du mobile, à savoir le 4,7″ et le 5,5″. Après plusieurs tests, mon choix pour le 5,5″ s’est définitivement confirmé, grâce à sa meilleure autonomie, son stabilisateur optique et bien sûr son écran plus confortable au quotidien.

Je suis ainsi passé du 5s au 6 Plus, un court passage sur Android avec le Galaxy S6 puis changement pour l’iPhone 6s pour revenir au final à un grand format avec le 6s Plus.

Android est un excellent système. Mais du fait de l’écosystème Apple qui se tisse au fil des années et de la désorganisation du système de Google, j’ai choisi de rester sur iOS.

C’est pourquoi j’attends l’arrivée des nouveaux iPhone avec impatience. Apple est attendue au tournant et tout le monde espère de réelles innovations.

En attendant, Samsung conforte sa position de leader et présente deux modèles S8 remarquables. Très design, ce sont sans aucun doute les plus beaux mobiles du marché, avec leurs immenses écrans Amoled incurvés. Des tailles d’ailleurs impressionnantes : 5,8″ et 6,2″. Des formats déjà présents sur des mobiles moins répandus du marché mais qui empiètent ici sur les bords des smartphones en les rognant. Ce qui permet d’avoir un écran gigantesque dans un mobile qui n’est pas plus grand pour autant. Une parfaite réussite esthétique.

Cela met encore plus la pression à la firme californienne, qui devra impérativement reprendre le dessus pour faire face avec audace. Le S8, en plus de son charme esthétique, est un véritable concentré technologique qui fait envie.

Mais les différents tests que j’ai pu voir ont fait ressortir deux ou trois points rédhibitoires à l’acquisition – pour l’instant – du modèle.

Quelques faiblesses

Le premier concerne les quatre possibilités de déverrouillage du mobile et notamment le capteur d’empreinte placé à l’arrière. Une position qui fait tâche dans le design global du mobile, trop proche de l’appareil photo, il ne servira qu’à étaler les traces de doigts sur celui-ci. D’autant plus que les tests ne révèlent pas un taux de fonctionnement parfait. Autres possibilités, le détecteur de visages ou le lecteur d’iris. La première est obsolète du fait de son manque de sécurité (une simple photo trompe l’appareil) et la seconde est trop imparfaite pour être utilisée au quotidien, même si c’est certainement l’avenir.

Ce qui amène au final les utilisateurs à revenir au code ou à la gestuelle. Un retour en arrière qui discrédite le statut du S8. Et qui fait la part belle au Touch ID.

L’autonomie moyenne est également un point qui me dérange. Il faudra bien évidemment des tests sur plusieurs semaines pour tirer des conclusions à ce sujet. Mais les premières données constatées correspondent à une journée d’utilisation. Rarement deux jours. Alors que mon iPhone 6s Plus peut toujours atteindre les deux jours d’autonomie.

C’est tout de même un résultat satisfaisant quand on voit ces deux écrans immenses et sublimes associés à des batteries aux capacités pas forcément étendues.

Autre petite contrariété, l’assistant Bixby qui remplace le médiocre système S Voice. Bon, le développement n’en est qu’à ses balbutiements, mais il a toujours un train de retard sur le fantastique Siri d’Apple, qui, pour sa part, s’est révélé parfaitement efficace dès son intégration sur les iPhone.

Ce qui me dérange encore plus, c’est que Samsung a placé sur la tranche gauche du mobile un bouton dédié à cette fonction. Inesthétique et déclenchable par inadvertance.

Les formats particuliers des écrans obligent les développeurs à retravailler leurs applications. Ce qui signifie que quelques-unes seulement sont pour l’heure adaptées.

Le Samsung DeX, une excellente idée

Le système Samsung DeX est sans aucun doute la fonctionnalité que je trouve la plus intéressante. Il permet de transformer le S8 en un PC complet via un dock qui relie le smartphone à un écran d’ordinateur. Un excellent concept novateur qui va gagner de l’intérêt à l’avenir et qui démontre déjà un fort potentiel. C’est ce qui offrira une utilisation idéale du mix des deux mondes PC/Smartphone, et c’est un axe incontournable du développement futur de ces technologies.

Au final, malgré ces défauts rédhibitoires pour moi, ce S8 reste une réussite, un excellent smartphone, sans aucun doute l’un des meilleurs si ce n’est LE meilleur… pour l’instant. Mais il laisse le sentiment d’une (trop) grande polyvalence. Peut-être trop au détriment de l’efficacité et de l’ergonomie globale.

Toutes ces petites choses me font dire que… c’est un peu bâclé de la part de Samsung. On sent que la firme a voulu passer à autre chose pour estomper le plus rapidement possible l’épisode néfaste du Note 7 explosif, en mettant le maximum de choses dans ce S8 pour en faire LE roi du concentré technologique sans que ce soit peaufiné.

C’est pourquoi j’attends de voir avec curiosité ce que fera Apple. Dans tous les cas, l’année 2017 marque un tournant dans le monde de la mobilité. Ils vont désormais plus loin que la phablette, en proposant des sortes de « tablettes écrans » toujours plus compactes qui redessinent notre setup.

Ces lignes, tout comme celles de nombreuses personnes révèlent une exigence extrême envers les fabricants. Mais à ce niveau de prix, et face à leurs batailles perpétuelles, on peut se le permettre.

Une réflexion au sujet de « Samsung Galaxy S8 : Est-il à la hauteur ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *