Apple AirPods : Les essayer, c’est en oublier leur prix !

L’iPhone vient tout juste de fêter ses dix ans de commercialisation. Déjà dix ans qu’il révolutionne le monde de la mobilité. Autour de lui, des centaines d’accessoires tous plus originaux les uns que les autres ont vu le jour.

Apple révolutionne toutes les catégories de produits technologiques. Et c’est le cas des écouteurs depuis la fin de l’année dernière avec les AirPods. Ils reprennent le dessin des EarPods,  sortis en 2012, mais se séparent des fils contraignants grâce au Bluetooth.

Auparavant, Apple avait écoulé plus de 600 millions de casques pour iPhone, iPad et iPod. Et le succès risque de se poursuivre avec cette dernière génération d’écouteurs qui connaît déjà un engouement majeur.

Les joies du sans-fils

À leur sortie, je n’ai pas été emballé plus que ça par les AirPods, et je n’ai pas couru les acheter comme ont pu le faire certains fans de la marque. Jusqu’à présent, j’ai toujours utilisé les EarPods avec mon iPhone, les écouteurs filaires fournis dans la boite.

J’ai ainsi pu constater la mauvaise durée de vie de ceux-ci, ou du moins leur courte durée de fonctionnement sans soucis. En effet, au bout de seulement quelques semaines, l’écoute musicale se fait avec des grésillements, des saccades, des coupures intempestives qui rendent l’écoute impossible.

Je pensais que le souci venait des ports Jack des iPhone, mais le problème persistait toujours après des nettoyages répétés, et sur plusieurs iPhone. Ce problème de lecture était bizarrement associé à un dysfonctionnement des boutons reliés à l’écouteur droit. Soit ils ne marchaient plus mais l’écoute était fluide, soit ils répondaient mais l’écoute était saccadée. Soit rien ne fonctionnait.

Parfois, les boutons fonctionnaient une fois sur deux, ou lançaient inlassablement Siri. Certaines personnes reconnaîtront ces bugs. Agaçant et incompréhensible à ce niveau de gamme avec des téléphones proches des 1000 euros. De quoi gâcher les séances de running. Peut-être est-ce cette activité qui les a « usé » de manière précoce.

Tous ces problèmes, c’était avant d’essayer les AirPods et surtout de se séparer de cette liaison filaire maudite avec l’iPhone. J’ai conservé les avantages des EarPods, à savoir leur confort et leur maintien idéal, en me séparant de ces soucis présents depuis des années.

En effet, les AirPods reprennent le même dessin que les précédents écouteurs. Une bonne chose. Certains préféreront les intra-auriculaires et leurs basses inégalées. Mais les AirPods offrent un confort indubitable et permettent de ne pas être « coupé » totalement de l’environnement.

Même dessin, même forme, même couleur blanche épurée. Juste un peu plus de technologies à bord. Le design de la boite est à la hauteur de ce que propose la pomme et l’étui de rangement et de recharge des écouteurs est sublime.

Rangés dans un bel écrin

Blanc laqué, sa charnière chromée et aimantée offre l’accès aux deux cosses parfaitement rangées dans l’emplacement à leur taille, lui aussi aimanté. Bien pratique pour les placer facilement et éviter des chutes à l’ouverture.

Un petit voyant indique la charge actuelle des écouteurs. En dessous, le port lightning permet le branchement au secteur. Bien pratique, le joli boitier arrondi offre entre trois et quatre recharges aux écouteurs. D’ailleurs, leur autonomie est bonne, environ 5 à 6 heures. Autre avantage, un quart d’heure de recharge fournit environ trois heures d’écoute, ce qui n’est pas négligeable.

Concernant l’audio pur, rien ne change par rapport aux écouteurs fournis avec un iPhone 7. Tout est bon, et encore meilleur concernant les appels. La qualité est excellente, l’on entend bien et l’interlocuteur entend lui aussi encore mieux grâce au micro statique contrairement à celui filaire qui peut bouger et est plus sensible au vent.

Bonne surprise également, la liaison bluetooth avec le mobile est excellente et n’a connu aucune coupure. Ultra rapide, ils se lient automatiquement au mobile lors de la première utilisation. Une fois sur les oreilles, l’iPhone les détecte automatiquement.

Lors d’une lecture vidéo ou d’une écoute, au retrait d’un écouteur, le média se met en pause. Si vous remettez l’écouteur, la lecture reprend immédiatement. Je trouve cette fonction tout simplement excellente et réussie. Elle est rapidement devenue indispensable.

Et ce n’est pas l’unique bonne surprise des AirPods. Ainsi, à chaque connexion, l’iPhone affiche le pourcentage de charge des écouteurs. Ce sont en réalité des boutons puisque une fonction novatrice de double tap permet d’activer la fonction lecture/pause. Bien pensé.

Indissociables de Siri

Les écouteurs sont également très liés à Siri. Il sera ainsi possible de passer à la musique suivante ou de demander un autre morceau à l’assistant simplement par la parole. De quoi l’utiliser beaucoup plus qu’à l’habitude.

Tout est fluide et fonctionne parfaitement. Siri étend ainsi le panel de fonctionnalités des écouteurs, que ce soit pour passer un appel, demander la météo, le niveau de batterie de chaque AirPod ou même celui de l’étui.

Un des risques avec ce genre de petits écouteurs sans fils, c’est de les perdre. D’où l’utilité des aimants dans l’étui. Déjà habitué au confort des EarPods, je me suis ainsi surpris à littéralement les oublier sur les oreilles et à ne plus les sentir. Preuve de leur confort et de leur légèreté.

Le seul point qui peut être rédhibitoire et qui a d’ailleurs fait polémique reste le prix. 179 euros, contrairement à 35 euros pour une paire d’EarPods que j’aurais pu renouvelé. Cher, mais pas étonnant au vu du concentré technologie abouti et du positionnement de la marque.

Heureusement, ils fonctionnent avec les périphériques non Apple. Du moins de manière limitée sans Siri. Et ils semblent pour l’instant très fiables. Aucun soucis ni déconnexion inopinée à ce jour. J’espère du moins ne plus rencontrer les déboires du passé.

Je parlais sur la Fredzone du taux de satisfaction incroyable de 98%, supérieur à celui des autres produits de la marque. Je comprends désormais parfaitement pourquoi. Cela est mérité grâce à toutes ces petites actions bien pensées, je pense notamment au double tap ou à la lecture/pause automatique lorsqu’on enlève ou remet un écouteur, qui se révèle on ne peut plus naturelle.

Naturel et polyvalence retrouvée totalement de A à Z lors de l’utilisation grâce à une exploitation complète des possibilités du bluetooth. 100% de satisfaction pour cette « vraie » innovation de la firme californienne.

Une réussite qui fait rapidement oublier les EarPods pour rendre les AirPods indispensables. Quel bonheur de se balader ou de faire son footing sans aucun fil, et de pouvoir s’éloigner de l’iPhone sans perdre la connexion. Totalement conquis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *